AccueilThématiquesWebtoon Rencontre avec Ombres et Lumières

[INTERVIEW] Rencontre avec Ombres et Lumières

Ombres et Lumières est l’un des premiers webtoons que j’ai lu sur Delitoon, et c’est donc un véritable plaisir d’avoir eu l’occasion d’interview la créatrice de l’histoire originale et la dessinatrice de son adaptation webtoon. Ombres et Lumières, c’est l’aventure palpitante, émouvante et attachante de Edna et Elay, deux personnages forts que la vie n’a pas épargnés mais nés pour accomplir de grandes choses.

ombres et lumieres

Interview
Ombres et Lumières
Ryuhyang (Histoire Originale) – Heewon (Dessin)

« Créons une héroïne aux capacités exceptionnelles ». C’est ainsi qu’est née Edna.

K-Society : Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans le web-novel et le webtoon ?

Ryuhyang (webnovel) : Le fait d’avoir plus de temps libre m’a poussée à écrire des romans. Autrefois simple employée de bureau avec une passion pour la lecture depuis mon enfance, j’étais fascinée par les univers créés par divers auteurs. Cela m’amenait à visualiser leurs récits, nourrissant secrètement l’espoir d’écrire un jour mon propre roman. Mais ce rêve semblait inaccessible. J’étais toujours occupée et je n’ai jamais eu le temps de concrétiser ce rêve.

Puis j’ai quitté mon travail pour avoir un enfant, et soudainement je me suis retrouvée avec beaucoup de temps libre. Les jours, autrefois si remplis, semblaient à présent s’étirer indéfiniment. Contente au départ de pouvoir souffler, je me suis vite ennuyée. C’est là que j’ai vu l’opportunité de concrétiser mes rêves. Et c’est comme ça que j’ai commencé à écrire.

Heewon (Dessin) : Dessiner a toujours été ma passion, dès mon plus jeune âge, depuis que j’ai commencé à forger ma propre identité. Enfant, quand on me demandait ce que je voulais faire plus tard, je répondais sans vraiment y penser que je voulais être peintre. Mais mon intérêt pour les manhwas a probablement été inspiré par ma grande sœur. Comme un jeu qu’on jouait ensemble, ma sœur me montrait les bandes dessinées qu’elle dessinait, et je dévorais les bandes dessinées qu’elle rapportait du magasin de bandes dessinées (ndlr: En Corée, il y a des magasins qui prêtent des bd à bas prix pendant trois jours.).

Je recopiais même mes scènes favorites sur du papier. Si ma sœur, brillante dans ses études, a fini par se consacrer à sa scolarité, mon amour pour les manhwas n’a fait que grandir. Je partageais mes premiers dessins, encore imparfaits, sur des forums d’anime et je m’amusais à créer mes propres histoires, que je présentais même comme projets de vacances à l’école. Au collège, je me suis inscrite dans une école de manhwa et, au lycée, j’ai préparé mon entrée dans une université spécialisée. Le dessin, plus qu’un hobby, est devenu ma vie, me conduisant tout naturellement vers la carrière de webtooniste. Et, coup du sort, j’ai été approchée pour travailler sur Ombres et Lumières.

elay et edna

K-Society : Pourriez-vous nous parler de l’histoire d’Ombres et  Lumières ? Vos inspirations ? Votre désir en tant qu’autrice ?

Ryuhyang: Ombres et Lumières reflète beaucoup de mes désirs. La romance médiévale m’a toujours captivée. J’ai lu de nombreux livres se déroulant à cette époque, ainsi que des arlequins, mais il manquait une chose : un protagoniste féminin. Je trouvais dommage que même dans ces mondes de fiction, les femmes soient surtout appréciées pour leur beauté.

Je me suis donc dit : « Créons une héroïne aux capacités exceptionnelles ». C’est ainsi qu’est née Edna, qui est tout ce que je voulais être. Elle est grande, belle, habile au combat, intelligente, sage, et connaît le pardon et la tolérance.

Ombres et Lumières suit l’histoire de deux êtres destinés à régner, mais destinés aussi à s’opposer.

Ombres et Lumières suit l’histoire de deux êtres destinés à régner, mais destinés aussi à s’opposer. Par un coup du sort, leurs chemins se croisent et, contre toute attente, ils tombent amoureux, apportant lumière et compréhension dans les ombres de leur existence. Main dans la main, ils œuvrent auprès du roi pour bâtir un avenir meilleur pour leur peuple.

K-Society : Parlez nous d’Edna, l’héroïne, et d’Elay, le Duc qui deviendra son mari.

Ryuhyang: Edna est née fille, mais pour survivre, la reine Cecil l’élève comme un garçon. Edna suit les ordres de la reine Cecil en silence et est vénérée comme un futur grand souverain. Cependant, elle éprouve une confusion quant à son identité et se questionne sur le chemin qu’elle emprunte. Lorsqu’une rébellion éclate, Edna devient la seule survivante de la famille royale.

ombres et lumieres

Elay est né comme un instrument de l’usurpation du trône, et a été élevé pour être un roi. Cependant, il désespère face à la folie de son père et décide finalement de mettre fin à cette folie qui se transmet de génération en génération. À la tête de la rébellion, Elay renverse le monde en portant sur ses épaules tout le sang versé, réussissant finalement à changer le cours de l’histoire.

Le nouveau roi, redoutant qu’Elay, une fois son objectif atteint, disaparaisse, le fait duc et arrange son mariage, occasion lors de laquelle il fait la rencontre d’Edna.

Heewon : Ce sont deux fortes personnes, mais ce sont des âmes blessées et fatiguées, leur vie ayant été façonnée et détruite par des forces extérieures. À mon sens, Elay souffre peut-être d’une fatigue plus profonde encore que Edna, car il n’a pas eu le temps de ressentir une véritable satisfaction après avoir atteint son but ultime dans la vie. Il a même choisi son épouse de manière presque arbitraire (rire). Mais malgré tout, ces deux êtres, marqués par des blessures similaires, semblent trouver du réconfort l’un chez l’autre. Si on devait faire une métaphore, Edna serait le feu et Elay, le charbon. On aurait cru qu’il ne restait plus rien à brûler, mais en partageant leur chaleur, ils sont devenus ensemble un feu de camp, un couple uni par les flammes.

K-Society : De nombreux webtoons sont des adaptations de light novels. Comment se fait l’adaptation ?

Heewon : Dans mon cas, je commence par lire l’œuvre originale du début à la fin, du point de vue d’un lecteur. En lisant, je note brièvement les scènes qui me viennent à l’esprit. Ces notes peuvent être utilisées plus tard ou être oubliées, voire jetées si elles deviennent inutiles ou sans importance pour le développement de l’histoire. Après avoir saisi l’essentiel de l’œuvre, je marque les parties que je souhaite absolument conserver et celles qui peuvent être omises sans affecter le déroulement de l’histoire. Cela dit, ces décisions peuvent changer au cours du processus. En fait, je travaille de manière assez spontanée, donc il n’y a pas grand-chose à expliquer (rires)… Cependant, je fais attention à ne pas altérer le message principal et la trame de fond de l’œuvre originale.

K-Society : Y a-t-il un passage dans l’histoire que vous appréciez  particulièrement ?

Ryuhyang: C’était vraiment cool quand Edna est apparue devant les personnes non pas en tant que duchesse, mais dans le rôle d’une héritière, pour sauver leur terre qui avait été attaquée en l’absence d’Elay. (Episode 64)

ombres et lumieres

Heewon : Dans la version coréenne, la scène finale de l’épisode 54 montre Kaiden qui se remémore son enfance avec Elay. Le flashback débute avec les longs cheveux d’Elay flottant au vent et se clôt sur un monologue de Kaiden, ses propres cheveux flottant au vent, où il confesse son admiration pour Elay et son désir de lui ressembler. J’ai apprécié la mise en scène de cette correspondance et j’ai été très satisfaite du storyboard final.

elay et kaiden

K-Society : Y a-t-il eu des moments dans votre travail qui vous a causé des difficultés ? Pourquoi ?

Ryuhyang: L’introduction, c’est le point de départ de l’histoire, donc pour moi, c’est crucial. Je passe beaucoup de temps à peaufiner le début. Encore maintenant, c’est ce qui me demande le plus d’effort.

Heewon : En fait, je suis probablement atteinte de TDAH (Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité), ce qui est assez commun aujourd’hui, mais cette notion était encore peu connue en Corée il y a seulement quelques années.

Lors de la publication de Ombres et Lumières, je croyais être simplement en burn-out. Mais avec Golden Time, mon oeuvre suivante, ma situation s’est aggravée, m’empêchant même de faire des storyboards. « Ombres et Lumières » était ma première expérience sérieuse de bande dessinée en couleur, et le rythme de publication hebdomadaire était un vrai défi, d’autant plus compliqué par le TDAH. Désormais, je fais de mon mieux pour maintenir un équilibre entre vie professionnelle et personnelle, en prenant le temps pour des promenades régulières, en consultant mon médecin quand cela est nécessaire, et en allant régulièrement à la gym aussi.

K-Society : La suite, Ombres et Lumières : Golden Time, reprend l’histoire quelques années plus tard avec le fils des protagonistes. Est-ce que cela faisait déjà partie du Light Novel original ?

Ryuhyang: Ombres et Lumières + Golden Time est plutôt un webtoon combinant deux histoires plus qu’une suite à proprement parler. L’histoire d’Edna et d’Elay se décline en une trilogie : Ombres et Lumières, Golden Time et Gloire.

De plus, quand j’ai créé le personnage de Alex, le fils d’Edna et d’Elay destiné à être leur héritier, je l’ai conçu comme une personne sage qui reconnaît la valeur de la gratitude.

K-Society : Parlez-nous du marché des web-novels en Corée. Celle-ci a t-elle beaucoup évolué ?

Ryuhyang: Par rapport au marché d’il y a 20 ans, quand j’ai commencé à écrire, le marché actuel a énormément progressé et les sujets abordés sont devenus très variés. Les adaptations ne se limitent pas aux webtoons, mais se font aussi en séries. Tant qu’il y aura des auteurs pour créer des histoires originales et captivantes, je pense que le marché des web-novels continuera d’évoluer.

ombres et lumieres

K-Society : Savez-vous que les webtoons sont de plus en plus  populaire en France ? Votre webtoon sera d’ailleurs bientôt  disponible en version papier en France. (il arrive chez Kamondo Books)

Heewon : Je n’en avais aucune idée avant que vous posiez cette question. C’est surprenant et fascinant que les bandes dessinées coréennes gagnent en popularité et soient publiées en France. « Ombres et Lumières » n’a même pas encore été publié en Corée (rires). Quand j’étais au lycée, mes professeurs de dessin avaient mis quelques bandes dessinées françaises dans notre classe pour que nous étudiions leur mise en scène, et je me souviens avoir lu « Le Goût du Chlore » – de Bastien Vivès – plusieurs fois. Les bandes dessinées que j’ai le plus étudiées à l’époque étaient japonaises et françaises, donc cette publication en France est un peu spéciale pour moi.

K-Society : Pensez-vous qu’une adaptation en K-Drama de la série soit possible ? Ou en version anime ? Avez-vous une idée de casting possible ?

Ryuhyang: Si un investisseur avisé se présente, je pense qu’il serait tout à fait possible de produire une animation. Cependant, pour un K-drama, je ne pense pas que ce soit possible, notamment à cause du contexte médiéval.

Si une adaptation en série voit le jour, je souhaite qu’elle soit filmée en Angleterre, à l’image du cadre de « Ombres et Lumières », et qu’elle réunisse des acteurs de renommée internationale pour donner vie à un spectacle aussi époustouflant que « Game of Thrones ». C’est mon plus grand souhait.

Si une adaptation en série voit le jour, je souhaite qu’elle soit filmée en Angleterre, à l’image du cadre de « Ombres et Lumières »

Heewon : Honnêtement, cela me semble peu probable, mais je dois avouer que l’idée m’a traversé l’esprit. Plus qu’un casting spécifique, c’est plutôt l’idée de capturer l’essence et la beauté que j’associe à mes personnages qui m’intéresse.

K-Society : Auriez-vous des webtoons à nous recommander ?

Ryuhyang: Je recommande le webtoon « Ombres et Lumieres : Golden Time« . Si vous l’avez déjà lu, alors je suggère « Le Retour du clan Hwasan » par Rico & Bi. C’est vraiment amusant, vous devriez essayer.

Heewon : Je vous conseille « Telle Mère, Telle File« . Depuis que je suis devenue autrice de webtoon, je n’ai pas vraiment le temps d’en lire autant qu’avant. Mais quand le dernier épisode de la saison 2.5 est sorti, tout le monde en parlait. Intriguée, j’ai jeté un œil au premier épisode et impossible de m’arrêter ensuite : j’ai dévoré les 103 épisodes d’affilée en une seule nuit. Maintenant, j’attends avec impatience la saison 3. Pour les amateurs de suspense, c’est un incontournable.

K-Society : Des conseils pour les jeunes auteurs ?

Ryuhyang: Hmm… Transcrire les histoires qui existent dans votre tête en mots ou en images est une tâche très difficile. J’ai écrit des dizaines d’histoires jusqu’à présent, mais il m’arrive encore de me sentir perdue et découragée, comme si j’écrivais pour la première fois. Vous devez surmonter ces moments. C’est seulement en terminant vos histoires que vous pourrez alors les présenter à vos lecteurs. Ne renoncez jamais.

Heewon : La santé avant tout. Faites régulièrement des promenades, réduisez les glucides et mangez sainement. Si vous vivez uniquement comme vos hormones vous le dictent, vous ne tiendrez plus à 40 ans.

K-Society : Un message pour vos lecteurs français ?

Ryuhyang : Bonjour, c’est Ryuhyang. Merci à tous les lecteurs qui ont lu le roman et le webtoon « Ombres et Lumières ». Je ferai de mon mieux pour vous retrouver avec de belles histoires à l’avenir. Je vous aime. Soyez heureux.

Heewon : C’est incroyable de savoir qu’il y a des personnes dans un pays lointain, avec une culture et une langue différentes, qui lisent et aiment mon travail. J’espère que vous ressentez autant de bonheur que moi. Merci beaucoup ! (en français)

Ombres et lumieres

OMBRES ET LUMIERES
Lire le Webtoon sur Delitoon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Retrouvez notre magazine

Les derniers articles

line up

K-Dramas : Line-Up juin 2024

0
Rendez-vous avec le line-up K-Drama juin 2024 avec My Sweet Mobster, The Player 2, Hierarchy, Miss Night and Day ou encore DNA Lover. THE PLAYER...