AccueilThématiquesCultureRencontre avec Magali alias Meiry - Illustratrice

Rencontre avec Magali alias Meiry – Illustratrice

Après Doodilight et ses magnifiques aquarelles, nous sommes partis à la rencontre de Magali alias Meiry, artiste aux illustrations pops et colorées, aux notes pimentées du Kimchi. On adore !

INTERVIEW MEIRY

meiry

j’ai découvert les sageuk (les fameux dramas historiques) et ça a été un véritable coup de cœur !

K-Society : Pourriez-vous vous présenter ? D’où vient votre surnom « Meiry »? 

Magali Berthier alias Meiry : Bonjour, moi c’est Magali Berthier, j’ai fraîchement 39 ans et je vis à Marseille. Je suis graphiste de formation, mais je travaille actuellement pour un imprimeur.

Ce nom « Meiry » est le prénom que j’ai choisi pour le premier personnage que j’ai créé quand j’étais au lycée. C’était une histoire fantastique dont l’héroïne s’appelait Meiry – rire – et quand il a fallu choisir mon identité en tant qu’illustratrice, ce nom m’est venu naturellement. 

K-Society : Quand et comment avez-vous découvert la Corée et les séries coréennes ? 

Magali :  En fait ce sont les dramas japonais qui m’y ont amené – rire – j’avais 21 ans et j’étais déjà très fan des mangas, des animes et des dramas. 

K-Society : Vous adorez le folklore coréen et ses traditions. Cela se voit dans vos illustrations. Qu’est-ce qui vous plait tellement ?

Magali : J’ai toujours aimé les films d’époque et le folklore en général. Quand j’étais ado je voulais aussi devenir égyptologue car j’adorais la mythologie égyptienne – rire – J’ai découvert la Corée via les dramas (comme beaucoup) et les premiers étaient des romances à notre époque. Puis j’ai découvert les sageuk (les fameux dramas historiques) et ça a été un véritable coup de cœur ! J’ai commencé à m’intéresser aux hanboks. J’étais fan, je les trouvais magnifiques donc j’ai commencé à vouloir les dessiner. 
Je ne sais pas trop pourquoi tout cela me fascine, je trouve cet aspect de la culture magnifique, tellement empreint d’Histoire…
C’est mon travail avec Jake – illustrations d’un ouvrage, ndlr – qui a fini de m’emporter dans les traditions.

meiry

K-Society : Quelle est la première série coréenne que vous avez vue ? Et celle qui vous a fait tomber amoureuse des séries coréennes ? Auriez-vous un top 3 ?

Magali : La toute première était Full House, j’adorais alors que rien ne va dans cette série – rire –
Au début je trouvais ça assez criard et le jeu des acteurs moyens, puis j’ai découvert Coffee Prince et je suis tombée amoureuse.
Un top 3 ? Mhmm…Le tout premier est Healer ! C’est vraiment mon drama coréen préféré, je ne me lasse pas de regarder encore et encore. Comédie, romance et action pour un cocktail de génie ! Et un super casting.

La toute première – série coréenne que j’ai vu – était Full House, j’adorais alors que rien ne va dans cette série – rire

Ensuite c’est plus dur…ça bouge souvent haha je dirais Fight for my way avec Park Seo Jun et Ji Won Kim, je ris tellement avec ce drama, il fait du bien tout simplement. 
Puis Mr Queen ! Ce drama a été un incroyable coup de cœur, je suis tombée amoureuse de Shin Hae Sun. Elle est absolument éblouissante dans ce drama et son rôle de reine habitée par un homme malin et impertinent…je ne m’en lasse pas ! 

K-Dramas

K-Society : Avez-vous des acteurs/actrices chouchous ? D’ailleurs, vous êtes-il arrivé de faire des illustrations de ces acteurs/actrices ? (Vous avez notamment fait l’artiste Gaho lors de 123Seollal )

Magali :  Justement Shin Hae Sun est une de mes actrices préférées, peut être LA chouchoute. Les acteurs, j’en ai quelques uns : Ji Chang Wook et Gong Yoo, Ahn Bo Hyun et surtout Lee Jun Ho qui est un acteur fantastique (ok j’ai craqué pour lui, mais chut 🤫 – rires)

Je n’ai jamais sauté le pas de les dessiner à ma sauce, peut-être parce que j’ai un peu peur de ne pas les réussir, qu’on ne les reconnaisse pas. J’ai beaucoup aimé faire cette illustration assez graphique de Gaho (et cette rencontre a d’ailleurs été incroyable et un de mes meilleurs souvenirs !!!) Mais j’ai une série d’illustrations en tête que je vais bientôt commencer justement…avec des célébrités coréennes. C’est le moment pour sauter ce fameux pas !

gaho

K-Society : Vous êtes plutôt illustrations à la main ou sur ordinateur directement ? ou les deux ? 

Magali :  Je gratte le papier depuis que je suis petite, j’aime vraiment ça. L’odeur (oui je suis team je sens les pages de livres 😆), la sensation du crayon qui glisse sur la feuille et la dynamique d’un croquis à la main. Depuis que j’ai mes tablettes, je fais des croquis direct dessus, mais j’ai toujours mon carnet de croquis que je griffonne (ou une quelconque feuille blanche qui traine – rires).

K-Society : Vos illustrations racontent des histoires. Comment travaillez-vous la composition ?

Magali :  L’idée d’une illustration peut venir de plein d’inspirations différentes.

Parfois je pars d’un élément traditionnel coréen et je l’adapte au moderne, mais d’autres fois c’est l’inverse. Dans tous les cas, j’aime m’amuser à mélanger les deux ! Ça peut être quelque chose ou quelqu’un dans le quotidien qui m’inspire une idée.
Une fois que j’ai une idée, je me lance dans les croquis et selon l’intention que je veux y mettre : le mouvement, la dynamique. Quand j’ai mon croquis (l’étape que je préfère d’ailleurs), j’attaque la couleur et là ça dépend vraiment. Cette année je travaille à me recentrer pour que chaque illustration ait vraiment une palette de couleurs.

meiry

K-Society : Vous participez à de nombreux événements. Des retours et rencontre de la communauté qui vous ont marqué ?

Magali : L’inconvénient avec les réseaux, c’est qu’on a un peu l’impression d’être dans notre coin, que notre art ne touche pas forcément les gens. Mais quand on les rencontre et qu’ils nous disent qu’ils sont fan de notre travail, qu’ils adorent notre univers ou qu’ils ont adoré « Les histoires de grand-père Moon »…ça fait chaud au coeur car on se dit qu’on a réussi à leur transmettre ce qu’on souhaitait ! Je reçois également des messages privé sur Instagram juste pour me dire qu’ils aiment mon travail. Ça fait vraiment plaisir. En fait on réalise jamais à quel point on peut toucher les gens.

K-Society : C’est quoi être « French Honory Illustrator » pour Koreanet ?

Magali :  On partage nos travaux sur le site officiel des Honorary reporters honoraryreporters.korea.net et on les notifie sur les publications de nos réseaux (Instagram pour moi) Le principe est de valoriser et promouvoir la culture coréenne.

En vérité, ça n’a pas changé grand chose dans mon fonctionnement. Je mets toujours la Corée au cœur de mon art, de mon univers. La seule différence c’est qu’on est plus visible dans un réseau communautaire d’autres HR et on rencontre des personnes qui partagent le même amour pour cette culture 😊

K-Society : Vous avez participé au livre de Jake « Les histoires de grand-père Moon », comment cela s’est-il passé ? Qu’est ce qui est le plus compliqué sur un projet comme celui-ci ?

Magali :  Quand Jake m’a proposé ce projet, j’ai foncé ! J’adore travailler avec lui, depuis le temps on sait ce que l’autre a en tête et on se comprend et se complète très bien ! Je dis toujours que c’est un coup de cœur professionnel (et amical maintenant) – rire.

Ce projet a duré plusieurs mois durant lesquels il n’a cessé d’évoluer. D’un livre de proverbe classique, on est arrivé aux mémoires d’un papi coréen de presque 300 ans porteur d’une belle histoire à laquelle on s’attache – rire – C’est pendant le projet qu’on a aussi pensé au Crowdfounding afin de financer l’impression et la logistique. On voulait que les gens puisse avoir un vrai livre en main, et non un PDF. C’est assez compliqué de faire de l’auto édition puisqu’il faut absolument tout gérer : trouver le bon imprimeur, la bonne logistique pour les envoies, gérer l’aspect technique du fichier à envoyer en impression etc. Puis Jake vit en Corée et moi ici – en France -, donc on devait prendre le décalage en compte pour les visios.

Mais au final c’était un très beau projet qui nous a beaucoup appris !

K-Society : Vous venez d’ailleurs de sortir un nouveau livre (en pré-commande actuellement). Vous pourriez nous en parler ?

Magali :  C’est un livre (oui j’adore ça) mais cette fois ci nous avons travaillé avec une maison d’édition : Hachette. 

Plusieurs mois de travail pour un livre de plus de 160 pages de culture coréenne ! De l’Histoire aux festivals coréens en passant par les hanboks ou encore le e-sport, nous avons vraiment largement décortiqué la culture coréenne. Nous sommes deux illustratrices a avoir travaillé sur ce projet. 

korean dream

Vous verrez, ce n’est pas tout à fait le style graphique dont j’ai l’habitude, mais on y retrouve ma petite patte – rire – Ces derniers mois ont vraiment été une incroyable aventure et beaucoup de travail (puisque je jonglais avec mon emploi de salariée). On espère vraiment qu’il va vous plaire autant qu’il nous plaît !

K-Society : Parlez nous de Sun Hi et Kang Dae ? Ces personnages que l’on a pu voir lors d’un #DrawChallenge. D’ailleurs vous en avez un nouveau en cours.

Magali :  J’aime énormément Sun Hi et Kang Dae ! Tout a commencé un peu par hasard quand je suis tombée sur un challenge de dessin sur Instagram : le Misadventuremay. Le principe est de raconter une histoire en faisant une illustration par jour. J’avais très envie d’essayer et cette idée d’une petite souris maligne et d’un tigre adorable qui mènent l’enquête m’est venue. J’ai vraiment adoré construire leur histoire et leur univers. Je garde d’ailleurs cela pour créer une véritable histoire qui ferait un bon livre jeunesse.

En ce moment je participe en tant qu’hôte sur le challenge #drawyoursign avec 8 autres supers illustratrices adorables. Nous illustrons les signes astrologiques (chinois, occidentaux ou les deux) à raison de un signe par semaine.

K-Society : Que pense votre entourage de cette passion pour la Corée ?

Magali : Je suis la seule de ma famille à avoir cette passion – rire – ils ne la comprennent peut-être pas forcément, mais ils ne m’ont jamais jugé. Bien au contraire, ils me soutiennent dans tout ce que j’entreprends, parfois avec réticences sûrement – rire – mais ils sont présents pour moi. En revanche mes deux plus proches amies partagent totalement cette passion.

K-Society : Auriez-vous des conseils pour les jeunes artistes illustrateurs ?

Magali : Ne jamais hésiter et toujours pratiquer ! Essayer, se tromper, mais ne pas s’arrêter. Et surtout y prendre du plaisir. Il y a de la place pour tout le monde, il faut juste y croire.

Essayer, se tromper, mais ne pas s’arrêter.

K-Society : Vos 3 illustrations favorites et pourquoi ?

Magali : Mon croquis de Sun Hi et Kang Dae. Ce n’est pas une illustration finie, mais c’est ce que j’aime avec le croquis : donner vie à un dessin en quelques coups de crayon (ou de stylet ici – rire) et j’aime beaucoup cette petite souris et ce tigre.

meiry

Mon dragon qui ouvre le challenge drawyoursign parce que j’y vois tout le chemin que j’ai fait cette dernière année. Mon style y est plus affirmé et mon univers plus marqué.

Et je finirais sur mon Dokkaebi avec le Chocopie banane. C’est une période où je testais un autre style graphique, j’y ai pris énormément de plaisir et ça m’a beaucoup apporté dans ma façon de dessiner. Bon je suis une grande fan de chocopie banane aussi  – rire.

meiry

K-Society : Auriez-vous des illustrateurs à nous recommander ? Des illustrateurs que vous aimez particulièrement ?

Magali :  Wooh Nayoung (@woohnayoung), une artiste coréenne que j’aime particulièrement ! Ses illustrations sont fantastiques, entre traditions et modernité également. Lee Kyu Young (@gyung_studio) il illustre des petites scènes du quotidien avec sa compagne et c’est bien trop cute. Et Miss Paty (@misspaty) qui gravite plus sur l’univers du Japon et de la jeunesse. Je suis absolument fan de son travail !  En vérité je suis énormément d’artistes que j’aime énormément.

meiry

K-Society : Où peut-on vous retrouver sur les réseaux sociaux ?

Magali :  Pour l’instant je suis exclusivement sur Instagram sous @meiry_illu

K-Society : Un message pour nos lecteurs ?

Magali :  Continuons de faire vivre notre passion commune, la Corée, et de mettre en avant cette magnifique culture ! Et testez le Chocopie banane si vous ne connaissez pas encore -rire –

N’hésitez pas à aller la suivre sur les réseaux sociaux. Et si vous avez d’autres artistes dans l’univers « K-Drama » que vous aimeriez retrouver en interview, dîtes le nous en commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Retrouvez notre magazine

Les derniers articles

Lovely Runner

K-Society 20 – Lovely Runner

0
Découvrez le nouveau numéro de K-Society avec en couverture la série événement “Lovely Runner” avec Byeon Woo-Seok et Kim Hye-Yoon ! (Disponible sur Rakuten...