LOVE IS… PUUUNG

A LA DECOUVERTE DE PUUUNG « LOVE IS IN EVERYDAY LIFE »

A LA DECOUVERTE DE PUUUNG
« LOVE IS IN EVERYDAY LIFE »

puung

Si vous êtes un(e) dramavore assidu(e), vous avez sûrement dû apercevoir ses illustrations dans la série W-Two Worlds, ce livre illustré que l’héroïne adore et souhaite en reproduire les scènes dans la vraie vie. Et bien, c’est de ces moments simples de la vie que Puuung s’inspire. Puuung comme le son d’un pop corn qui éclate. De son vrai nom Park Dami, elle dessine ce qui l’émeut et nous le partage via son couple imaginaire. Elle a bien voulu répondre à nos questions. Rencontre avec cette artiste de talent qui nous montre que l’amour se cache dans chaque petite chose du quotidien.

K-society : Parlez nous de vous, comment et pourquoi avoir choisi de devenir illustratrice ?

Puuung : J’adore dessiner depuis que je suis jeune. C’était plus facile pour moi de dessiner que de parler et je sentais que je pouvais exprimer tout ce que je voulais en dessinant. Donc, naturellement, j’ai fait des études d’art, et voilà comment cela a commencé.

K-society : Vos illustrations ont toutes en commun « Le quotidien », le quotidien d’un couple, les choses de la vie qu’on aime. Pourquoi ? Et d’où vient votre inspiration ?

Puuung : Quand j’étais à l’université, je n’étais pas bonne en dessin, donc je travaillais dur. Quand un professeur me disait de penser, je pensais, de dessiner, je dessinais. Je passais des nuits à dessiner ce qu’on me demandait et je suis tombée en panne. Pourquoi je dessinais ? J’en suis venue à détester dessiner alors que j’adorais cela. Donc j’ai décidé de dessiner pour moi, une fois par jour. J’ai commencé à dessiner des choses, des gens que j’aimais et c’est comme ça que j’ai commencé avec « Love is…» J’adore lire les livres d’architecture. J’imagine les lieux en lisant à la bibliothèque. J’ai créé certains épisodes en me demandant : « Que font mes personnages dans ce lieu ? »

puuung

K-society : Vous êtes venue en France lors du Salon du livre en 2016. Qu’avez-vous pensé de Paris. Cela vous a-t-il inspiré ?

Puuung : Quand je suis venue à Paris, je n’avais vu la ville qu’à travers les livres et c’était encore plus beau que ce que je pensais. Chaque lieu à Paris est magnifique. Je marchais simplement dans la rue et c’est comme si j’étais dans un conte de fée. Les bâtiments m’ont beaucoup impressionnée. Même si je ne suis pas allée dans les célèbres lieux touristiques, juste me tenir dans la rue m’a beaucoup inspiré. Je pense que depuis j’utilise souvent la ville de Paris dans mes illustrations. Je voulais rester plus longtemps, j’ai alors acheté un livre en français que j’ai lu, mais j’ai eu beaucoup de projets et donc je n’ai pas pu continuer d’apprendre le français. C’est une belle ville où j’aimerais revenir et réaliser des illustrations.

K-society : Cette même année 2016, nous avons pu découvrir vos illustrations à travers la série W-Two World, le livre préféré de l’héroïne. Comment s’est passée cette collaboration ? Et avez-vous eu des retours de fans à travers le monde ?

Puuung : C’est une collaboration merveilleuse. Mon livre avait déjà été publié avant la sortie de la série. Le scénariste de la série connaissait déjà mon livre et, lors de la phase de pré-production, mon livre a pu apparaître grâce à ma maison d’édition. J’aime beaucoup l’actrice Han Hyo-joo, c’était comme un rêve de voir mon livre dans une série TV avec des acteurs extraordinaires. Depuis que mon livre est apparu dans la série, j’ai reçu de nombreux message des fans à travers le monde disant qu’ils aimaient mes illustrations. W- Two Worlds est une série populaire, pas uniquement en Corée mais aussi à l’étranger. Cela fait maintenant 3 ans que la série est terminée mais il y a encore des personnes qui continuent de m’envoyer des messages à ce sujet. Je réalise l’influence des séries coréennes à travers le monde.

puung

K-society : Que pensez-vous de cet intérêt des personnes dans le monde pour la Hallyu (Kpop/Kdrama/Kfood) et KCulture ?

Puuung : Les personnes à travers le monde chantonnent une chanson que je chantonne. Nous regardons tous des séries qui nous font pleurer. La nourriture coréenne que je mange chaque jour est tellement populaire dans les autres pays. C’est comme si mon ami d’à côté était dans le monde entier, je ressens cette amitié. C’est tellement génial de pouvoir divertir les personnes.Je suis vraiment heureuse que la musique coréenne, les séries, la nourriture donnent de la joie à tellement de personnes dans le monde. J’aimerais aussi toucher un maximum de personnes avec mon travail. J’attends impatiemment le jour où, quand les personnes penseront à de l’animation coréenne, ils penseront à mon travail

K-society : En 2017, vous avez lancé votre chaine Youtube en transposant vos illustrations en animation. Pourquoi ce choix ? Et pourquoi muet ?

Puuung : Je suis intéressée par l’animation depuis que je suis jeune. J’étais tellement calme que j’étais attirée par le dynamisme. Ma spécialité était l’animation, et j’ai toujours voulu faire une version animée de mes illustrations. J’ai commencé par une animation de 10 s, puis progressivement j’ai augmenté 20 s, 30 s, une minute, 3 minutes. Il n’y a pas de voix off car je travaille seule. Je fais une animation par semaine et je ne peux pas embaucher quelqu’un pour faire la voix, mais l’animation sans voix est devenue une particularité de mes animations. Deux compositeurs ont réalisé les musiques de fond de mes animations.

K-society : Vous avez lancé un projet spécial en 2019 « A special project : Love is … all around. ». Vous avez proposé à votre communauté d’animer chaque mois une histoire d’amour. Pourquoi ce projet ?

Puuung : Il y a plusieurs raisons à ce projet. Beaucoup de personnes partageaient leur histoire d’amour avec moi en m’envoyant des messages. J’avais l’impression d’être une conseillère en amour. J’ai donc pensé à ce projet en écoutant toutes ces histoires d’amour. Tout le monde est amoureux, mais chacun à sa propre façon. Je voulais voir tous ces différents aspects de l’amour à travers ce projet. (Retrouvez les vidéos de ce projet sur sa chaine YouTube, ndlr)

K-society : Cet été, vous avez sorti un nouveau livre interactif, TMI Book (Tell Me More Information – Dis moi plus d’informations), un livre à compléter et à offrir à son amoureux(se). Comment vous est venue cette idée ?

Puuung : Alors que mes livres d’illustrations sont tous colorés, the TMI Book est juste un « croquis » sans couleur, pour que le lecteur puisse y ajouter « ses couleurs ». Je voulais faire un nouveau format de livre que les lecteurs pourraient apprécier ensemble et en faire un livre participatif, un peu comme les 100 questions/réponses qui étaient populaires quand j’étais jeune. On écrivait les réponses et on les partageait avec nos amis. J’ai voulu faire la même chose.

Puung

K-society : Avez-vous des illustrateurs que vous suivez, dont vous aimez le travail ?

Puuung : Je suis plus influencée par l’animation que l’illustration, donc je ne connais pas beaucoup d’illustrateurs. Parmi les animateurs, j’aime beaucoup Sylvain Chomet (dessinateur français et réalisateur de Les Triplettes de Belleville, ndlr). J’ai vu son travail de nombreuses fois. L’illusionniste de Sylvain Chomet est un de mes films préférés.

K-society : Quels sont vos futurs projets ?

Puuung : J’aimerais faire une animation sur les relations à distance. Un des projets sur lequel je travaille se nomme « Love is all around ». Cela consiste à réunir des histoires de personnes partout dans le monde et d’en faire des animations. J’ai lu de nombreuses histoires et j’ai remarqué ce sentiment de nostalgie, de désir. Je me suis donc intéressée à l’histoire de ces personnes qui sont loin, tristes et qui ne vivent pas un amour rempli de joie et de bonheur. Dans mon prochain projet, je veux donc parler des « relations à distance » qui peuvent être troublées par cette légère brise, je veux apporter du réconfort et transmettre les sentiments de toutes ces personnes.

puung

K-society : Regardez-vous des séries coréennes ? Avez-vous des recommandations ?

Puuung : Je n’ai pas beaucoup le temps de regarder des séries en ce moment, mais la série la plus impressionnante que j’ai vue c’est Goblin. C’est une histoire d’amour entre une jeune femme qui a la possibilité de voir les fantômes et d’un Goblin immortel. J’ai d’ailleurs mis un extrait d’un épisode dans une de mes animations.

Journée en amoureux


Et pour cette période de Saint Valentin et un peu comme l’héroine de W-Two World, nous avons demandé à Puuung de nous dire « sa journée parfaite en amoureux  » en dessin.

Puuung : On se réveillera tard. Pour le déjeuner, nous irons devant le lac et nous prendrons un délicieux déjeuner. Après le déjeuner, nous irons dans une boutique de disques et nous partagerons nos musiques favorites. Puis nous irons à la bibliothèque et regarderons les livres de tous les pays et parlerons de nos prochaines destinations de voyages ensemble. Nous rentrerons à la maison pour un délicieux dîner et nous terminerons la journée en regardant un film. Les gens qui liront cet article aiment la culture, j’ai donc recommandé un itinéraire pour profiter d’une journée culturelle. J’aimerais l’essayer.

Retrouvez Puuung
site internetGrafolioInstagram

Interview à retrouver dans le magazine K-Society #3 – Février 2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Retrouvez notre magazine

Les derniers articles

line up

K-Dramas : Line-Up juin 2024

0
Rendez-vous avec le line-up K-Drama juin 2024 avec My Sweet Mobster, The Player 2, Hierarchy, Miss Night and Day ou encore DNA Lover. THE PLAYER...