AccueilThématiquesLifestyleL’UPCYCLING - Le Recyclage créatif

L’UPCYCLING – Le Recyclage créatif

Vous connaissez le recyclage ?! Mais avez-vous déjà entendu parler du surcyclage aussi appelé l’upcycling ?

upcycling

Vous connaissez le recyclage ?! Mais avez-vous déjà entendu parler du surcyclage aussi appelé l’upcycling ? C’est le fait de recycler des produits inutilisés ou abandonnés pour en faire des matériaux et de meilleurs produits. On recycle donc mais « par le haut » – « up » cycling – tout en respectant le principe de l’économie circulaire, c’est-à-dire éliminer le gâchis et toujours réutiliser les même ressources en les traitant, les transformant, les réparant etc.

Après le recyclage, le surcyclage !

L’upcycling est né dans les années 90 dans les pays en voie de développement qui avaient du mal à se procurer certains objets de base. C’est Reiner Pilz, ex-ingénieur reconverti en architecte d’intérieur, qui a « inventé » ce terme de « upcycling » en opposition au recyclage traditionnel qu’il considère comme du « downcycling », un recyclage vers un produit ou une matière de moindre qualité. Pour faire simple, dans l’un on « valorise », dans l’autre on « dévalorise ».

Terminer le gaspillage et place à la création !

Avec le surcyclage ou upcycling, on donne ainsi une nouvelle vie à un objet. Cette vie est parfois très éloignée de sa précédente et avec une approche esthétique différente. On retrouve de l’upcycling dans les produits du quotidien de la maison, de l’entreprise et dans le domaine de la mode. L’upcycling est particulièrement populaire dans le domaine artistique qui favorise la création d’objets uniques, voire de séries limitées, mais également de marques bien connues avec Asos, Hermès (collection Petit h) ou encore le site Trash to Trend et son « Upcycling Fashion Design ». La démarche de ces marques serait de valoriser l’objet et son usage dans une démarche positive, responsable, éthique et écologique. En économisant l’énergie grise (lors du recyclage) et la matière première, on réalise une bonne action pour notre environnement.

Et comme le dit Yves Peyret dans son livre « Récupération et Recyclage à tout faire » : « Réutiliser, recréer et upcycler c’est super cool, outrageusement créatif, le top de la branchitude ». Car si tout le monde peut trier, tout le monde ne peut pas recycler. La lourde logistique que demande tout le processus requiert une infrastructure coûteuse qui ne peut être mise en place que par des professionnels. Et puis, tout n’est pas recyclable ! Alors que par définition tout serait upcyclable et ne demanderait rien de plus qu’une bonne idée ou de l’imagination.

Séoul – objectif zéro déchet

La question de transition écologique est un enjeu important de notre époque, alors pourquoi ne pas l’aborder d’un point de vue positif et créatif. En 2015, la chambre des Métiers et de l’Artisanat en France encourageait déjà l’upcycling au travers de vidéos réalisées chez les artisans d’art.

La capitale coréenne accorde depuis déjà longtemps beaucoup d’attention au recyclage. Chaque région de Séoul obéit à des règles différentes, mais le tri est généralement assez poussé (avec jusqu’à une séparation des plastiques durs et des plastiques souples) et tous les restes de nourriture sont à jeter dans de petites poubelles vertes spéciales. La ville de Séoul affiche un objectif « zéro déchet » pour 2030 et l’une des méthodes envisagées est l’upcycling. Le maire de Séoul annonçait en 2017 le projet « Seoul Upcycling Plaza ». « Cette installation met en valeur un cycle sain pour les déchets autour de nous, déclarait-il lors de la cérémonie d’ouverture. C’est l’avenir de Séoul et la Seoul Upcycling Plaza servira de moteur pour la ville ».

THE SEOUL UPCYCLING PLAZA

Le Seoul Upcycling plaza souhaite devenir un important Hub dans la société, l’économie et la culture de l’upcycling et permettre ainsi à Séoul d’atteindre son objectif de Zéro déchet. Collecter et alimenter : ici, les matières premières sont les déchets du quotidien que les “fournisseurs” apportent dans la banque de matérieux du complexe, connectant ainsi “fournisseurs” et “consommateurs”.

Un véritable éco-système de l’upcycling.

Apprendre et comprendre : le lieu propose ainsi des programmes tels que « L’upcycling Academy », avec des cours adaptés à chaque âge et chaque usage de notre quotidien, que ce soit les vêtements, les accessoires, la nourriture, la maison… Créer et partager : la « Dream Factory » offre aux enfants, femmes au foyer et séniors, un lieu pour encourager leur créativité. Ils pourront ensuite partager leurs objets upcyclés sur l’espace du marché de l’upcycling, ouvert à tous !

Ce gigantesque complexe de 16 530 m2, le plus grand actuellement dans le monde dédié à l’upcycling, permet à chaque visiteur et curieux d’expérimenter tous les aspects de cette culture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les derniers articles

Demon catchers

INTERVIEW JANG E – Créateur du Webtoon – Demon Catchers

0
« Demon Catchers », « The Uncanny Counters », « Chasseurs de démons » ou encore « Entre nouilles et démons » au Québec (Si si, c’est bien le titre), la série...