AccueilThématiquesWebtoon MON VOEU LE PLUS SINCERE

[Interview] MON VOEU LE PLUS SINCERE

Mon Voeu le plus sincère, le succès français de la plateforme webtoon créé par l’excellente Kiri est disponible depuis le 19 octobre en version papier chez Kotoon.

kiri

Nous avions rencontré Kiri l’année dernière pour une interview pour le magazine K-Society. 1 an plus tard, nous avons retrouvé l’auctrice pour lui poser de nouvelles questions sur cette version imprimée. Des modifications ? Des Bonus ? A vous de le découvrir dans cette interview 2.0

Rencontre avec Léa alias Kiri @kiri_art.vocado

mon voeu le plus sincere

« Je voulais créer des personnages avec qui on veut être amis, des personnages qui nous manquent quand ils ne sont pas là, qu’on veut retrouver pour passer un bon moment. »

K-Society : Comment avez-vous découvert le webtoon ?

Kiri : J’ai découvert le format webtoon grâce au concours que la plateforme Webtoon a lancé. A ce moment là, je ne pensais pas vraiment y participer, mais suite aux recommandations de plusieurs connaissances, je me suis lancée. J’avais déjà quelques planches car je visais une adaptation papier, j’ai donc adapté mon histoire pour le format webtoon, tant dans le mode de lecture que dans le scénario. Je n’ai pas gagné le concours – c’est Diane Truc et Rutile avec Colossale – mais je suis tombée amoureuse du format. J’ai donc continué lorsque Webtoon a lancé le format Canvas plus. C’est l’histoire de Api Cramberry, une jeune femme d’une vingtaine d’années, autrice de webtoons – je trouvais cela sympa, notamment pour que les autres auteurs puissent se reconnaître mais aussi que les lecteurs puissent avoir un lien avec elle. Un jour, elle rencontre Prince, un génie, qui lui octroie un souhait. Elle fait alors le voeu de devenir la meilleure dans son domaine, mais Prince lui répond que c’est un peu stupide comme voeu car elle peut y arriver par elle-même si elle s’en donne les moyens. Du coup, elle se retrouve un peu bête car elle n’a pas d’autre voeu. Prince décide alors de lui laisser un peu plus de temps et de rester avec elle, jusqu’à ce qu’elle trouve son voeu. Et leur relation va s’approfondir…

K-Society : Pourriez-vous nous en dire plus sur le personnage du génie, Prince. Pourquoi lui cacher les yeux notamment ?

Kiri : Je voulais lui donner un côté mystérieux, mais à la base ce n’est pas du tout pour le suspense, c’est parce qu’on ne sait pas vraiment qui il est. Comme on dit que « les yeux sont le miroir de l’âme », c’était donc un peu pour ça, je ne voulais pas qu’on en sache trop sur lui et qu’il joue un rôle avec de la distance. Et au fur et à mesure, on va apprendre à connaître Prince, sa personnalité, ses problèmes… et voir ainsi un peu plus ses yeux.

K-Society : Comment avez-vous « approché » le format webtoon ?

kiri

Kiri : Au départ, c’était un peu déstabilisant car on passe d’une page A4 vers un format qui se déroule à l’infini. Mais au final, quand on décide de s’approprier le format plutôt que de le subir, on se rend compte de toute ses possibilités. Par exemple, quand un lecteur a un livre entre les mains, s’il décide de regarder la page de gauche ou de droite, son oeil peut aller un peu partout. Ici, sur une bande verticale, on force le lecteur à suivre un certain rythme. Il peut scroller plus vite s’il le veut, mais on a quand même un peu plus de contrôle. Et ça, j’ai vraiment apprécié. Il y a aussi la possibilité de pouvoir faire de longues cases avec un défilement presque poétique. Je n’ai pas fait de chapitre « prologue », mais de nombreux webtoons ont ce chapitre « prologue » qui va sur toute la longueur de l’épisode, être une seule grande case avec des illustrations, des décorations etc. Je n’en avais pas besoin personnellement, mais je trouve que ce genre de case illustre bien tout ce que l’on peut faire avec le format webtoon. Ensuite, en passant en Original – sur la plateforme Webtoon – j’ai eu l’occasion de faire des cases animées, mettre de la musique, et ça c’est quelque chose que l’on ne peut pas faire sur de la BD classique.

K-Society : Une expérience webtoon à partager ? Des conseils à donner ?

Kiri : Au niveau de la mise en page par exemple, on n’y pense pas au début mais il y a l’espacement des cases, la taille des cases et des bulles. Cela paraît très bête comme ça, mais quand on fait du manga, on va avoir par exemple 10 cases sur chaque page. Alors, quand on commence le webtoon, on est tenté de faire un peu pareil mais il faut favoriser les grandes cases car c’est plus agréable à la lecture. Il faut aussi faire attention à la taille du texte et des bulles car on travaille sur un écran d’ordinateur et ensuite cela va se retrouver sur un écran de téléphone, il faut donc bien y penser. Moi, la grosse difficulté que j’ai eue, c’est par rapport aux décors. En apprenant à travailler les décors, j’ai appris à gagner du temps et ça c’est super important pour un auteur webtoon. Travailler de manière efficace. Mon professeur de géographie me disait : « On ne maximise pas, on optimise », et ça m’est resté. Je pense que c’est ce qu’un auteur webtoon doit faire : optimiser en ayant des décors d’avance qu’il va pouvoir réutiliser, avec des effets miroirs, des flous, des recadrages… et ne pas avoir peur de réutiliser certaines cases en changeant un peu le plan s’il le faut pour éviter que le lecteur s’ennuie.

K-Society : Le webtoon est enrichi avec des effets comme de la musique par exemple, comment cela se passe ?

Kiri : Au fil du temps, on va se créer un réseau. Il existe des auteurs et compositrices avec des tarifs abordables, ils font de superbes créations et ils commencent en plus à connaître le format webtoon, donc à faire des oeuvres adaptées. A ce moment là c’est très simple, on valide la création, on dépose sur la plateforme de partage et c’est bon.

K-Society : Au niveau du webtoon en France, comment voyez-vous l’évolution actuelle ?

mon voeu le plus sincère

Kiri : Quand le webtoon est arrivé en France, ce que je voyais à ce moment là, c’était surtout des histoires, je n’étais pas vraiment dedans. Et ensuite, depuis l’intérieur, quand la plateforme Webtoon France a commencé à se déployer, j’ai pu voir qu’un lien avec les lecteurs s’était créé, que des communautés avaient commencé à se développer. Avec Lore Olympus par exemple, il y a une communauté de fans mais pas de lien entre les lecteurs et le créateur. Personnellement, j’essaye de garder un lien avec mes lecteurs parce que cela permet d’avoir de l’implication, et c’est ce qu’on veut. On ne veut pas uniquement un gros chiffre d’abonnés et peu de lecture, cela ne sert à rien. Et surtout, ce que j’apprécie avec l’arrivée du webtoon, c’est le retour du rendez-vous hebdomadaire. De nos jours, on a tout directement, il n’y a plus l’attente chaque semaine, comme le feuilleton à la TV et c’est ce qu’on a retrouvé avec le webtoon. On a pu voir par exemple, avec le webtoon Les ravageurs, une énorme vague de soutien des lecteurs – la série devait être annulée mais, sous l’impulsion des lecteurs, elle aura une saison 3, ndlr. Ils se sont rendu compte que c’était un peu grâce à eux que les séries vivaient, et je pense qu’on est sur une nouvelle ère pour les lecteurs et le webtoon en France. Un point fort des auteurs français aussi, c’est la comédie. Je pense que Colossale a bien ouvert le bal, avec une comédie qui va beaucoup plus loin, qui traite de la bourgeoisie, de la pression sociale, et j’ai beaucoup apprécié. J’aime bien que la comédie française soit de la comédie… mais pas que.

K-Society : Quels sont les points forts de Mon voeu le plus sincère ?

Kiri : D’après moi, le point fort c’est l’humour et d’après le lectorat c’est aussi l’humour (rires). C’est une série très « Feel Good » qui donne le sourire et c’est ce que je voulais faire. Je voulais créer des personnages avec qui on veut être amis, des personnages qui nous manquent quand ils ne sont pas là, qu’on veut retrouver pour passer un bon moment, comme quand on retrouve ses amis en soirée. Et apparemment c’est le cas et je suis plutôt contente.

mon voeu le plus sincère

K-Society : Avez-vous déjà en tête la fin du webtoon ?

Kiri : Je sais comment la saison va se terminer, comment l’histoire se termine. Je dois encore prévoir comment cela va se dérouler pour que ce soit propre et organisé, que cela ne sorte pas de nulle part.

Question : Comment s’est passée l’adaptation de votre webtoon en version papier ?

Kiri : L’équipe éditoriale de Kotoon a pris contact avec moi à la Japan Expo 2022. Ils étaient intéressés par ma série et j’étais intéressée par l’édition d’une version papier. Après quelques échanges sur ce qui pouvait être proposé des deux côtés, on a trouvé un accord et le projet était lancé ! J’ai beaucoup travaillé sur cette version papier, et pas toute seule. Ma priorité était de corriger les premiers chapitres qui manquaient de cohérence graphique d’une case à l’autre. J’en ai profité pour revoir certaines cases problématiques et leur donner un coup de frais. Ça fait beaucoup de bien à voir ! Pour le reste, heureusement, je n’étais pas toute seule. L’équipe Kotoon s’est chargée de monter un objet absolument magnifique. Le travail sur la couverture, l’intérieur du livre et toute la communication autour représente un travail titanesque. Sans parler des corrections de texte…

Question : Y aura-t-il des différences et/ou des bonus dans la version papier ?

Kiri : Oui, en plus des corrections évoquées plus tôt, j’ai pu ajouter la première partie d’un chapitre bonus sur l’enfance de Praince… mais pas seulement ! Je suis vraiment contente de pouvoir développer ce pan du personnage avec une histoire exclusive. C’est aussi une très bonne excuse pour ajouter un personnage adorable à l’histoire.

Question : Et que pensez-vous de tous ces webtoons publiés en version papier en France ? C’est une spécificité bien française, non ?

Kiri : Dans un pays où la bande dessinée a une telle place culturelle, je ne suis pas étonnée que ce soit la suite logique pour les webtoons numériques. C’est génial car les histoires qu’on consomme deviennent des histoires qu’on collectionne. Or pour certaines personnes, le passage en version papier semble être ce qui donne du poids et de la légitimité aux webtoons édités. Personnellement, je ne pense pas que ce soit une finalité, mais plutôt une deuxième vie donnée à une histoire. Le webtoon numérique est un format à part entière, tout aussi légitime que le format papier. Mais le fait que ce ne soit pas tangible peut donner la sensation qu’il mérite moins d’être reconnu. Comme tout ce qui est nouveau, il va falloir du temps pour que le webtoon soit accepté comme un format légitime en France.

cool

K-Society : Une autre histoire prévue ?

Kiri : Mon voeu le plus sincère est vraiment arrivé sur un coup de tête. A la base, je faisais une BD sur internet et je souhaitais la sortir en version papier. J’ai donc démarché des maisons d’édition et le concours Webtoon est arrivé à ce moment là. Du coup, je me suis dit que j’allais essayer de lier les histoires avec un fil rouge, et c’est comme ça que Mon voeu le plus sincère s’est construit, vraiment en à peine quelques mois. Je me suis donc lancée en disant : « Ça va être un coup d’essai ». Maintenant ce n’est plus trop un coup d’essai car je suis totalement impliquée dans l’histoire. Mais j’avais une autre histoire avant, qui était celle que je voulais publier, mon gros projet, et qui attend toujours dans mes cartons. Donc si Webtoon veut travailler après je suis partante (rires).

On a reposé la question 1 an après …

Question : Vous nous aviez parlé d’un projet avant Mon vœu le plus sincère. Où en est-il ?

Kiri : Oh oui, cette histoire ! J’ai remis le nez dedans très récemment, car la saison finale de Mon vœu le plus sincère approche, et je dois commencer à me pencher sur ce que je ferais après. Eh bien… la trame de fond de cet autre projet me satisfait toujours autant, mais avec l’expérience, je me rends compte de la quantité de choses que j’ai à retravailler. Ça va être un travail titanesque !

K-Society : Avez-vous des recommandations lecture de webtoons ?

Kiri : Dans celles que je suis chaque semaine, il y a Purple Soul, Peggy Boom par Laura Martin, Ectomuscle, une comédie, et aussi The Quest. Dans les lectures internationales, je suis super fan de Marry my husband qui est incroyable, j’adore les histoires de vengeances et celle-ci est vraiment bien écrite.

Question : Un mot pour nos lecteurs ?

Merci d’être toujours là depuis 2021 et de soutenir la série à ce point. J’espère vraiment que la suite de l’aventure ne vous décevra pas et que vous passerez un bon moment avec la version papier entre les mains !

webtoon
webtoon

MON VOEU LE PLUS SINCERE
Si un génie vous offrait un seul et unique vœu, que demanderiez-vous ?

Api Cramberry a 20 ans. Elle mène une vie tranquille, partagée entre ses amis et son travail jusqu’à sa rencontre avec un génie. Praince lui offre un seul vœu, mais refuse sa première demande, bien trop banale selon lui. Devant l’indécision d’Api, Praince décide d’aider la jeune fille à trouver son vœu le plus sincère. Ce temps passé ensemble ne risque-t-il pas de chambouler l’ordre naturel des choses ?

Retrouvez dans ce premier tome les 19 premiers épisodes, ainsi qu’un chapitre inédit.

Tome 1
Disponible chez Kotoon
Prix : 14,95€

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Retrouvez notre magazine

Les derniers articles

line up

K-Dramas : Line-Up juin 2024

0
Rendez-vous avec le line-up K-Drama juin 2024 avec My Sweet Mobster, The Player 2, Hierarchy, Miss Night and Day ou encore DNA Lover. THE PLAYER...