AccueilInterviewRencontre avec l'auteur des Webtoons Annarasumanara et Duty After School

Rencontre avec l’auteur des Webtoons Annarasumanara et Duty After School

Vous avez sûrement déjà entendu parler des séries « Magic of Sound » – Annarasumanara – ou encore « Duty After School » ? Et bien savez-vous ce que ces 2 séries ont en commun ? Outre d’être adaptées toute d’eux d’un Webtoon, elles sont les créations du même auteurs : Ilkwon Ha 

Annarasumanara

On vous propose donc une interview avec cet auteur aux titres particuliers voir très décalés.

K-Society : Comment avez-vous commencé le Webtoon ?
Ilkwon Ha : J’ai commencé en 2005, quand les webtoons ont débuté en Corée du Sud. J’allais bientôt terminer mes études universitaires. J’étais alors dans une école d’animation mais je me suis intéressé aux webtoons et j’ai voulu essayer une fois avant de terminer mes études. J’ai donc postulé sur le site, et je suis devenu créateur Original depuis.

duty after school

K-Society : Vous avez créé de nombreux webtoons de genres différents. Avez-vous un genre préféré ?
Ilkwon Ha : Personnellement, j’adore les genres thriller et policier, mais ce sont des genres que je ne pourrais pas faire. Quand je crée, j’aime bien le drame.

K-Society : Vous avez des titres très particuliers comme par exemple « Sperman » ou « God of Bath ». Ou trouvez-vous vos inspirations ?
Ilkwon Ha : Je trouve les inspirations dans ma vie de tous les jours. Dans le cadre de « God of Bath », la culture de jjimjilbang (sauna sec coréen) est présente en Corée, et c’est en me reposant dans un de ces endroits que j’ai eu l’idée de cette histoire. Je me pose toujours des questions même dans des situations monotones : « Est-ce que cette situation sera intéressante si on en fait une BD ? », « Est-ce que cette personne que je viens juste de rencontrer sera intéressante si j’en fais un personnage de BD ? », « Est-ce que ce lieu sera intéressant si je le reproduis dans une BD ? »

sperman

K-Society : Quelle est votre histoire favorite ? Votre personnage préféré ?
Ilkwon Ha : En fait, je chéris toutes mes series. Et bien évidemment, Annarasumanara ou Duty After School, qui ont été adaptées en K-drama, me sont très chers. C’était vraiment difficile de travailler sur ces séries.

Je m’attache plus aux personnages qui ont des défauts plutôt que ceux qui sont parfaits. Je prends aussi plus de plaisir à créer ce genre de personnages.

K-Society : Revenons d’ailleurs sur vos deux titres adaptés en K-Drama. Commençons par Annarasumanara – Sound of Magic. Pourriez-vous nous rappeler l’histoire et nous présenter les personnages ?
Ilkwon Ha : C’est l’histoire dessinée… d’un adulte immature et d’une enfant qui a grandi trop vite… qui traite de la frontière existante quelque part entre l’âge adulte et l’enfance.

K-Society : Croyez-vous en la magie ?
Ilkwon Ha : Je veux y croire.

annarasumanara

K-Society : Comment s’est passé l’adaptation de la série avec Netflix ?
Ilkwon Ha : Nous avons d’abord reçu l’offre audiovisuelle, puis négocié avec Netflix à l’étape de pré-production jusqu’à la création de la série Netflix Original. J’ai eu plusieurs réunions avec le réalisateur au stade de l’adaptation du scénario pour partager de nombreuses idées.

K-Society : Que pensez-vous de cette adaptation ? Une scène favorite ?
Ilkwon Ha : J’ai été profondément ému comme c’était ma première série à être adaptée en série audiovisuelle. C’était surprenant de voir ma série devenir un live action, et je suis content du niveau de perfection et d’originalité avec lequel la série a été faite. J’étais surtout content que ça soit sorti en série musical.

K-Society : Et concernant votre titre « Duty After School ». Rappelez nous l’histoire ?
Ilkwon Ha : Bien souvent, la période des concours d’entrée à l’université est comparée à la guerre. Cela montre à quel point c’est une période difficile. C’est l’histoire d’élèves préparant les concours d’entrée à l’université qui vont se faire attaquer par des extraterrestres et être impliqués dans une vraie guerre.

Duty after school

K-Society : Comment s’est passé l’adaptation ?
Ilkwon Ha : Le producteur nous a d’abord contacté, mais nous n’avons pas beaucoup participé dans la production.

K-Society : Et que pensez-vous justement de cette adaptation ?
Ilkwon Ha : Cette oeuvre est également très compliquée donc j’étais content de voir le niveau de perfection avec lequel elle a été adapté. J’avais surtout l’impression que les acteurs avaient une bonne compréhension de leurs personnages pour le jouer parfaitement voire mieux que l’original, ce qui m’avait vraiment plu.

K-Society : D’autre adaptation à venir ?
Ilkwon Ha : Je n’en ai pas encore mais je pense qu’il y aurait un autre charme à voir cette série en anime.

K-Society : Avez-vous des projets en cours ?
Ilkwon Ha : Je suis en train de travailler sur quelques éléments pour préparer de nouvelles séries mais je n’ai rien de concret pour le moment.

K-Society : Vous avez déjà collaboré avec des dessinateurs en tant que scénariste. Aimeriez-vous collaborer avec des artistes français ?
Ilkwon Ha : Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire les séries françaises, mais j’ai été séduit par le style graphique original et particulier des artistes français. Si l’occasion se présente, ce sera un plaisir de collaborer avec un artiste français.

K-Society : Comment voyez-vous ce boum des Webtoons en France ? Et l’évolution des Webtoons depuis vos débuts ?
Ilkwon Ha : À vrai dire, je n’étais pas vraiment au courant du succès des webtoons en France, mais le fait d’être interviewé ainsi me permet de ressentir l’intérêt des lecteurs français pour les webtoons. Quand j’ai commencé dans les années 2000, c’était un contenu seulement consommé par des coréens, mais maintenant ce contenu a une très grande portée mondiale. Je suis curieux de savoir jusqu’à quand cette popularité va durer.

K-Society : Vos histoires sont disponibles en version papier, et aussi via des collaborations en mangas. Quel médium préférez-vous ? (En Ligne ou Papier ?)
Ilkwon Ha : Comme il ne disparaîtra pas même si le format webtoon ou mobile se développe, je pense que le format papier est un classique. Il a son propre charme. L’attente de la suite en tournant les pages et le sentiment de propriété du livre sont tant de charme matériel que le webtoon mobile ne pourra jamais reproduire.

Le charme du webtoon – en ligne – est de ne pas avoir le limite de la page ou de la mise en scène et de pouvoir produire avec plus de liberté. J’adore les deux formats.

webtoon

K-Society : Des conseils pour les jeunes auteurs ?
Ilkwon Ha : Comme le marché est plus grand maintenant et qu’il y a plus d’opportunités, je pense qu’il est plus facile de montrer son univers créatif à un plus grand nombre de personnes. Toutefois, cela signifie également que la concurrence est plus rude, et qu’il n’est pas possible d’ignorer les collaborations avec l’IA… Cela deviendra très important de montrer à quel point vous êtes original.

K-Society : Et enfin pour finir, un message pour nos lecteurs ?
Ilkwon Ha : Je remercie tous les lecteurs qui apprécient mes séries. J’espère qu’encore plus de titres coréens seront présentés aux lecteurs français. Merci.

Sound of Magic

Merci à Ilkwon Ha et Don de Naver Webtoon

Pour lire les titres de Ilkwon Ha sur Naver Webtoon : Sound of MagicDuty After SchoolTaste of IllnessGod Of BathBe Still My Heart

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Retrouvez notre magazine

Les derniers articles

Seo Hye-Won

Rencontre avec l’actrice Seo Hye-Won

0
Alchemy of Souls, Queen Of Divorce ou encore Lovely Runner. Qu’ont ces séries en commun ? Leur succès, certes, mais aussi une jeune actrice...