AccueilThématiquesCultureSPLASH SPLASH LOVE et la création du Hangeul

SPLASH SPLASH LOVE et la création du Hangeul

A la découverte de la création du Hangeul …

Hangeul

Dan Bi, une lycéenne de 19 ans, doit bientôt passer le test d’aptitude scolaire, aussi appelé suneung. En Corée du Sud, c’est un examen très important pour les élèves car ils doivent obtenir les meilleurs résultats possibles s’ils veulent intégrer les meilleures universités. Malheureusement, la jeune Dan Bi n’est pas douée en maths et elle est convaincue que cette lacune va ruiner son avenir. Le jour du suneung, sa peur de l’échec ressurgit plus fort que jamais et prise de panique, elle se réfugie dans un jardin pour enfants. Là, elle fait le voeu de disparaître, saute dans une flaque d’eau et atterrit… dans le passé, plus précisément à l’époque Joseon ! Le roi Lee Do la prend à son service et compte sur ses lumières pour mettre fin à la sécheresse qui frappe le royaume depuis trois ans. Car dans ce monde-ci, ses faibles connaissances en maths et son niveau en sciences suffisent à la faire passer pour une savante et vont même lui sauver la vie. La jeune fille va découvrir le rêve du roi pour son peuple et va apporter sa contribution tout en espérant ne pas modifier le cours de l’histoire. Leur complicité va donner naissance à des sentiments plus forts.

hangeul

NOTRE AVIS : Tendre et légère, cette mini-série de deux épisodes met en scène un personnage important de l’histoire coréenne : le roi Sejong, le père de l’alphabet coréen. Yoon Du Jun incarne avec retenue et humour un souverain avide de connaissances, soucieux de son peuple mais soumis à une grande pression de la part de conseillers souvent hostiles à ses idées avantgardistes. Quant à Dan Bi, interprétée par Kim Seul Gi, c’est une jeune fille des temps modernes qui se trouve à l’aube de sa vie adulte et doit faire des choix qui lui font peur. C’est toujours un grand plaisir de voir à l’oeuvre le talent de Kim Seul Gi. Elle possède une fibre comique naturelle mais sait aussi se montrer touchante. Cette plongée dans le passé a des allures de voyage initiatique car, après avoir surmonté plusieurs obstacles, la lycéenne va être prête à renoncer à l’enfance pour affronter sa peur de l’inconnu et trouver sa place dans la société… On s’en doute, la fiction prend quelques libertés avec la réalité historique mais la création du hangeul n’en devient que plus poétique.

IDENTI-K
Splash Splash Love

Original : 퐁당퐁당 LOVE
Genre : Comédie – Historique – Romance –
Fantastique
Réalisateur/Scénariste : Kim Ji-Hyun
Episodes : 2 (Web-drama 10 épisodes)
Casting : Yoon Doo-Joon, Kim Seul-Gi, Jin Ki-Joo, Ahn Hyo-Seop
Networks : Cast Naver/MBC – 2015

Série vs réalité : La création du hangeul

sejong
Le roi Sejong

Pendant des siècles, le coréen a été une langue exclusivement orale. Pour la retranscrire, les Coréens devaient utiliser des caractères chinois (hanja), ce qui avait ces inconvénients : tous les sons de la langue coréenne ne pouvaient pas être reproduits avec les hanja, par exemple. De plus, l’apprentissage de ce système d’écriture complexe n’était accessible qu’aux élites, aussi le taux d’analphabétisme était très élevé parmi les sujets les plus pauvres. Le 4ème roi de la dynastie Joseon, aussi appelé Sejong Le Grand, était réputé pour être un humaniste et un grand linguiste. Il voulait que les gens du peuple puissent eux aussi lire et écrire, alors en 1443 il a mis au point un alphabet simple et cohérent : le hangeul ou hangul. Il compte aujourd’hui 24 lettres (10 voyelles et 14 consonnes) et il est généralement considéré comme un système d’écriture unique au monde. Les voyelles sont créées à partir des éléments de l’univers selon le confucianisme : un point représente le ciel (le yang), une ligne horizontale la terre (le yin), et l’homme est représenté par une barre verticale. Quant aux consonnes, leur tracé indique la façon dont il faut les prononcer en reflétant par exemple la forme de la bouche ou encore la position de la langue.

“Le hangeul est généralement considéré comme un système d’écriture unique au monde”

hangeul

À l’origine, ce nouveau système d’alphabet s’appelait “humminjeongeum”, c’est-à-dire “sons corrects destinés à instruire le peuple”. Après une période de test, le hangeul est institué le 9 octobre 1446 (cette date est devenue un jour férié en Corée du Sud). À l’époque, la réforme du roi Sejong a soulevé de nombreuses critiques. Certains détracteurs du hangeul considéraient l’instruction du peuple comme une menace. Le nouvel alphabet a été interdit par le successeur du roi Sejong et a fini par être réhabilité en 1894… avant d’être de nouveau compromis pendant la colonisation japonaise. C’est finalement après la Seconde Guerre mondiale que son emploi va se généraliser et aboutir à une alphabétisation rapide de l’ensemble de la population, selon le souhait initial du roi Sejong. Tous les apprenants vous le diront, le hangeul est facile à assimiler. Quelques heures suffisent, alors si vous souhaitez vous mettre au coréen, lancez-vous sans crainte !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Retrouvez notre magazine

Les derniers articles

Greenhouse

Greenhouse: Un thriller psychologique haletant et déroutant

0
Greenhouse dépeint avec brio l’extrême ironie de la vie d’une femme, séparée, luttant contre la dépression, qui n’a que pour seul souhait, de vivre...