AccueilThématiquesK-DramaMask Girl, une série chorale bien ficelée

Mask Girl, une série chorale bien ficelée

« Si on tuait tous ceux qui traitent quelqu’un de moche, tous les Coréens mourraient ». Cette phrase choc que l’un des personnages crie lors d’une scène pivot suffit à résumer les problématiques que Kim Young-Hoon, le réalisateur et le scénariste, met en scène dans Mask Girl.

mask girl

Dans cette adaptation du webtoon créé par Mae-mi and Hee-se, on suit la descente aux enfers de Kim Mo-mi, une employée de bureau complexée, convaincue que sa laideur est un frein dans ses relations, qui se crée un alter-ego en devenant une cam-girl masquée la nuit. Cette double vie ne mettra pas longtemps a être dévoilée au grand jour par l’un de ses followers curieux de découvrir qui se cache réellement derrière ce masque vénéré par tant d’hommes, plongeant ainsi chacun dans une spirale destructrice.

Diktats de la beauté

La dernière nouveauté sud-coréenne de Netflix offre une intrigue captivante, et sanglante, tout en lançant un regard critique sur la société contemporaine. La recherche de l’excellence esthétique a très souvent été une préoccupation humaine, transcendant les cultures, les croyances et les époques. En Corée du Sud, notamment, l’avènement des réseaux sociaux et la mondialisation de la culture populaire ont favorisé une standardisation de l’apparence, où des caractéristiques comme la peau claire, les yeux larges avec une double paupière ou le menton fin sont favorisées au détriment de la diversité naturelle du pays. Et les conséquences malheureuses provoquées par cette addiction à la beauté idéale sont brillamment exposées dans la série par le biais du vécu de Kim Mo-mi dont le désir de devenir danseuse n’a jamais dépassé le stade du rêve à cause de l’influence sociale.

mask girl

La violence obsessionnelle

La petite fille joyeuse qu’on aperçoit lors des premiers instants de la série finit par céder sa place à une femme repliée sur elle-même remplie de doutes qui cherche de l’aide auprès d’inconnues en ligne pour obtenir des informations sur les chirurgiens esthétiques en vogue. Mais le soir venu, elle se métamorphose derrière son masque doré et devient, l’espace de quelques heures, la fille populaire qu’elle a toujours voulu être. Cependant, même ces brefs instants de notoriété sont gâchés par les hommes qui sont persuadés qu’en dessous du masque se dissimule en réalité une personne peu attirante. Bien que le culte de la beauté soit la principale critique dans Mask Girl, d’autres excès sont également mis en évidence. Et ces dérives ont presque toutes un lien avec l’envie obsessionnelle ou la violence sociétale. L’acharnement d’une mère à venger son enfant, l’obsession d’un amour non partagé, la dévotion religieuse fervente, la violence domestique ou encore l’injustice du système carcéral.

Une approche narrative innovante

Chaque épisode explore ces différentes facettes de l’oppression sociale ainsi que les événements mystérieux entourant Mi-mo à travers le point de vue d’un personnage qui était jusque-là inconnu du spectateur. La voix narrative, qui est donc constamment renouvelée, contribue à faire progresser l’intrigue à sa manière, offrant ainsi aux spectateurs de réels moments de surprise. Tout ce que nous pensions savoir prend une nouvelle dimension et les différents cliffhangers nous incitent à presser le bouton « suivant » pour satisfaire notre curiosité. Mask Girl se différencie des autres k-dramas par sa trame particulièrement glauque et brutale. La progression d’une comédie noire vers un thriller bien élaboré, tout en créant une atmosphère de plus en plus sombre, n’est pas sans rappeler l’oscarisé Parasite.

D’autre part, l’esthétique générale de la série est très soignée, avec des plans minutieusement étudiés, une photographie en accord avec l’état d’esprit des différents protagonistes et qui anticipe même certains dénouements. Par exemple, des couleurs plutôt sobres accompagnent les journées monotones et tristes de Mo-mi, ce qui crée un contraste frappant avec les teintes vives utilisées pour illustrer ses moments de gloire. Les scènes les plus intenses nous laissent sans souffle tandis que celles plus authentiques établissent une réelle connexion avec le public au niveau émotionnel.

mask girl

Même si les hommes sont mis en avant comme étant à l’origine de quasiment tous les rebondissements dramatiques, il est aussi intéressant de préciser que les femmes ne sont pas forcément dépeintes de manière élogieuse. Elles ont une faible estime d’elles-mêmes, projettent leurs peurs et insécurités sur d’autres, mentent ou encore aiment être objectifiées, Cependant, malgré leurs actes très cruels, on parvient à ressentir de l’empathie pour ces anti-héroïnes qui, au fond, ne cherchent simplement qu’à survivre dans un monde dominé par le patriarcat et deviennent inconsciemment leurs propres ennemies.

Des actrices au sommet de leur art

Le jeu des actrices mérite une attention particulière tant leurs interprétations nous emportent dans un tourbillon d’émotions. Lee Han-byeol, dans sans tout premier grand rôle, brille en Mo-moi, tantôt par son innocence, tantôt par sa détermination. Déjà très émouvante en tant que complice de l’héroïne dans The Glory, Yeom Hye-ran livre une performance inoubliable. Son personnage, pris entre la tyrannie et un deuil profond, est poignant à observer, car il révèle les tourments intérieurs d’une mère qui doit affronter sa propre douleur tout en se lançant dans une quête acharnée pour démasquer l’assassin de son fils unique.

mask girl

Mask Girl fait preuve d’audace en brisant certains des codes traditionnels des dramas tout en conservant quelques éléments clés pour ne pas complètement dérouter les fans du genre. Et c’est justement cette audace qui lui permet de se distinguer comme l’une des séries coréennes les plus marquantes offertes par la plateforme cette année.

mask girl

MASK GIRL
Genres : Thriller, Mystère, Comédie, Drame
Networks : NEtflix
Episodes : 7
Casting : Lee Han-Byeol, Go Hyun-Jung, Nana, Ahn Jae-Hong, Yeom Hye-Ran, Shin Ye-Seo
Disponible sur Netflix

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Les derniers articles

Zen Market

[ESSAI] – ZenMarket – Le Japon à portée de clics

0
Aujourd’hui, nous allons vous partager votre experience (plutôt positive) concernant l’achat sur la plateforme ZenMarket. Mais d’abord, c’est quoi ZenMarket ?« ZenMarket - Votre intermédiaire d’achat...
Line-up Mars 2024

K-Dramas : Line-Up Mars 2024