AccueilThématiquesK-BeautyByakko, skincare eco-responsable inspirée de la Corée.

Byakko, skincare eco-responsable inspirée de la Corée.

Byakko, vous connaissez ? Une nouvelle marque de skincare eco-responsable inspirée de la Corée. On vous propose de découvrir cette marque avec l’interview de Violaine, sa fondatrice.

byakko

Interview Byakko – Violaine

« Byakko mélange le meilleur de deux cultures : une formulation préventive et douce inspirée de la Corée avec une conscience écologique française. »

K-Society : Pourriez-vous vous présenter ? Qui êtes-vous ?
Violaine : Je m’appelle Violaine, et je suis la fondatrice de Byakko, une marque de skincare inspirée de la Corée. Avant de lancer Byakko, j’étais ingénieure dans le BTP. Mais l‘envie de trouver du sens et d‘entreprendre m‘a poussé à lancer ma marque.

K-Society : Comment est née votre marque Byakko ? Et pourquoi ce nom de Byakko ?
Violaine : J’ai eu l’idée de créer Byakko pendant le Covid. Je souffre d’acné hormonale, et les seuls produits qui ont fonctionné sur ma peau sans l’irriter étaient des cosmétiques de la K-beauty. Le problème c’est que j’avais du mal à me fournir sur les sites de revendeurs et surtout que mes produits traversaient la planète avant d’arriver dans ma salle de bain. Ce n’était plus envisageable que je continue à consommer de cette manière. C’est pourquoi j’ai créé Byakko, une marque qui rassemble autour d’une philosophie de beauté asiatique et d’une conscience écologique française.

Même pour le choix du nom de la marque je voulais un nom asiatique avec une forte signification, et facilement prononçable en français. D’où le choix de Byakko, le dieu tigre blanc, symbole de calme, droiture et harmonie en Asie.

K-Society : Pourriez-vous nous présenter la marque Byakko et sa « personnalité » ?
Violaine : Byakko mélange le meilleur de deux cultures : une formulation préventive et douce inspirée de la Corée avec une conscience écologique française.

En Asie et particulièrement en Corée la culture du « prendre soin de soi », et de prévenir les problèmes plutôt que les traiter est très présente contrairement à la culture occidentale qui préfère traiter une fois que le problème est là. Par contre en France, on est très attaché, à juste titre, au mieux consommer.

byakko

L’alliance des deux est la fondation de Byakko. Prévention et douceur alliée à éco-responsabilité et savoir-faire français. 
Byakko est comme moi, un mélange d’Asie et de France.

K-Society : Votre produit est d’ailleurs noté comme « excellent » sur l’application Yuka. Une fierté ? Un objectif ?
Violaine : Une fierté oui, mais surtout une évidence. Aujourd’hui il est inenvisageable de créer une marque de cosmétiques sans prendre en compte les applications comme Yuka ou Inci beauty. Tout le monde n’est pas diplômé en cosmétologie et ne va pas comprendre une liste d’ingrédients. C’est une très bonne chose que ces applications existent, elles aident les consommateurs à décrypter des compositions et poussent les marques à être encore plus exigeantes sur leurs formulations. 


K-Society : Pourriez-vous nous présenter les produits existants actuellement ? Comment s’est passé le processus de création ?
Violaine : Byakko lance actuellement une crème visage et un gel nettoyant en poudre à diluer.  
Leur création a été très longue. Créer une marque de cosmétiques ne s’improvise pas. Il a fallu déjà choisir par quel type de produits je voulais commencer et poser mon cahier des charges : quels ingrédients à absolument mettre et au contraire à ne pas mettre, quelle utilité pour les consommateurs, quelle texture, les formats, les couleurs, les senteurs, les certifications, la naturalité.

Une fois ce travail fait, j’ai cherché un laboratoire de formulation. J’ai eu la chance de trouver une formulatrice qui avait déjà travaillée avec des entreprises coréennes et qui connaissaient les textures et leur façon de formuler. Après un an et demi de R&D, une vingtaine de formules testées et beaucoup de tests réglementaires, la production des deux premiers soins a été lancée.

byakko

La crème est composée d’ingrédients antioxydants, hydratants et nourrissants, idéale pour protéger la peau des agressions extérieures et apporter de l’éclat. Le gel nettoyant a la particularité d’être en poudre et de se diluer dans un flacon, ce qui permet de limiter notre impact écologique. Il nettoie sans agresser la peau, la laisse douce et prête pour le prochain soin.

K-Society : Quelles sont les difficultés que vous avez pu rencontrer ? Qui vous ont particulièrement éprouvées ? et aussi quelle a été votre plus grande fierté dans ce processus ?
Violaine : Trouver des packagings a été compliqué. Être une marque en lancement et une petite entreprise vient avec ses contraintes. Il faut savoir que les fournisseurs de contenant pour cosmétiques imposent des minimums de commande élevés qu’une marque en lancement ne peut pas atteindre. Il a fallu beaucoup chercher et redoubler de patience pour trouver les bons partenaires. Rebondir et persévérer après avoir essuyé une multitude de refus est ma plus grande fierté depuis le début de l’aventure Byakko.

byakko

K-Society : Vous avez d’autres produits à venir dans votre gamme ? Quels sont-ils ?
Violaine : Un sérum pour prévenir l’acné et un masque hydratant sont les prochains produits qui s’ajouteront à la gamme.
L’objectif final est d’élargir le catalogue pour que les gens puissent avoir une skincare routine entièrement composée de produits Byakko.

K-Society : C’est quoi la Byakkomu ?
Violaine : La Byakkomu, c’est la communauté de personnes qui soutiennent Byakko et qui veulent co-créer les soins. En créant Byakko, mon objectif était d’aider les personnes qui ne savaient pas comment prendre soin de leur peau à travers des conseils et des tutos. Mais pour vraiment les aider et répondre au mieux à leur besoin, est ce que le meilleur moyen ne serait pas de les faire participer au développement des produits, en leur faisant tester les textures et juger de leur efficacité, avant même la production ?

K-Society : Et le plus important : Où trouver Byakko ?
Violaine : Actuellement les produits Byakko sont disponibles sur notre site e-commerce byakkocosmetiques.com. Des partenariats avec des boutiques physiques sont en train d’être signés, on peut d’ores et déjà trouver Byakko au Ppoppo mart à Bordeaux.

K-Society : Un mot pour la fin ?
Violaine : Merci à vous de m’avoir lue jusqu‘ici.
J’espère que les soins vous plairont et bienvenue dans la Byakkomu !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Retrouvez notre magazine

Les derniers articles

Seo Hye-Won

Rencontre avec l’actrice Seo Hye-Won

0
Alchemy of Souls, Queen Of Divorce ou encore Lovely Runner. Qu’ont ces séries en commun ? Leur succès, certes, mais aussi une jeune actrice...