AccueilThématiquesCultureRencontre avec Doodilight - Aquarelles x K-Drama 

Rencontre avec Doodilight – Aquarelles x K-Drama 

Nous avons découvert Doodilight – de son vrai nom Elodie – lors d’un concours organisé par notre magazine. Et depuis nous suivons ses créations sur les réseaux sociaux. De magnifiques aquarelles sur l’univers des K-Dramas : Scènes cultes, actrices, acteurs … et toujours pour notre plus grands plaisirs. On a donc décidé (si vous ne la connaissez pas encore) de vous la présenter. 

INTERVIEW DOODILIGHT

aquarelles

La série qui m’a faite tomber amoureuse des dramas je crois que c’était Suspicious Partner

K-Society : Pourriez-vous vous présenter ? Pourquoi ce nom de Doodilight ?

Doodilight : Bonjour. Je m’appelle Élodie Le Niliot, j’ai 35 ans et je suis professeur de maths en collège.
Mon nom d' »artiste » est Doodilight. Il a été trouvé par une amie lorsque j’étais au lycée. Il vient de Doody qui est un de mes surnoms de l’époque (un diminutif d’Elodie) et Light pour lumière (pourquoi lumière ? Eh bien je ne sais plus). Lorsque j’ai dû montrer mes tableaux dans mon lycée, je n’assumais pas vraiment mon travail donc signer sous ce pseudo m’a paru plus facile. Et c’est resté depuis.

hana yori dango

K-Society : Quand et comment avez-vous découvert la Corée et les séries coréennes ?

Doodilight :Lorsque j’étais étudiante je n’avais pas la télévision donc je regardais des séries sur mon ordinateur. Un jour je suis tombé par hasard sur la série japonaise Hana Yori Dango et j’ai eu un véritable coup de cœur. Je l’ai regardée une bonne dizaine de fois avant de tester les versions chinoises et coréennes. Puis j’ai lancé d’autres séries coréennes et j’ai découvert Ji Chang-wook et j’ai totalement sombré !

K-Society : Avez-vous des acteurs/actrices chouchous (On a déjà une petite idée de la réponse) ?

Doodilight : Je suis une grande fan du travail de Ji Chang-wook. De Healer à Lovestruck In The City en passant par The Worst of Evil, j’adore tous ses dramas. Cependant j’aime également beaucoup d’autres acteurs et actrices comme Ok Taec-yeon, Lee Jun-ho, Kim Ji-won et Seo Yea-ji. Ma liste est longue.

K-Society : Quelle est la première série coréenne que vous avez vue ? Et celle qui vous a fait tomber amoureuse des séries coréennes ? Auriez-vous un top 3 ?

Doodilight : Ma première série coréenne, c’était Boys Over Flowers et celle qui m’a faite tomber amoureuse des dramas je crois que c’était Suspicious Partner.

aquarelles
Boys Over Flowers et Suspicious Partner

Si je devais faire un Top 3 de mes dramas favoris, en premier je mettrais My Dearest qui a détrôné tous les autres dès les 1ers épisodes. Ensuite ça serait If You Wish Upon Me qui m’a bouleversée. J’ai encore du mal à ne pas pleurer quand je pense à Yoon Gyeo-re. Et enfin je mettrais The Sound Of Magic en troisième place, car j’ai été emportée par la magie de ce drama et la beauté de ses images et de ses musiques.

K-Dramas
The Sound of Magic – If You wish Upon Me – My Dearest

K-Society : Pourquoi vous êtes-vous lancé sur les réseaux en partageant vos aquarelles ?
D’ailleurs au début, vous partagiez des œuvres digitales, pas uniquement aquarelles et pas uniquement sur la Corée ? 

Doodilight : Je dessine quasiment tous les jours depuis toute petite, mais j’ai commencé le digital il y a quelques années après avoir acheté un téléphone à stylet. Je dessinais sur une application qui diffusait en ligne les dessins une fois finis et j’ai reçu beaucoup de bons retours donc j’ai voulu voir ce que ça donnerait sur un réseau social plus connu. (Dans le pire des cas, avec le pseudo Doodilight personne ne me reconnaitrait.)

Après le digital, le papier me manquait et j’ai repris les crayons de couleurs. J’ai commencé l’aquarelle il y a presque 3 ans maintenant et je n’arrive plus à faire autre chose. Ça a été une vraie révélation et je crois que j’ai commencé à dessiner des acteurs coréen le jour où j’ai sombré dans l’univers des dramas.

aquarelles

j’ai commencé à dessiner des acteurs coréen le jour où j’ai sombré dans l’univers des dramas.

K-Society : Qu’est-ce que cela vous a apporté ? Des retours de la communauté qui vous ont marqué ?

Doodilight : Grâce aux réseaux sociaux j’ai pu gagner un peu en confiance. J’ai toujours eu peur de montrer mon travail et grâce à l’anonymat des réseaux sociaux j’ai enfin pu oser. Finalement j’ai même été contacté par le festival 123Seollal cette année où j’ai pu montrer mes tableaux en personne pour la première fois. Une expérience inoubliable pour moi, car les gens ont vraiment été adorables. Je crois que tous les retours de la communauté me touchent. Les gens sont tellement gentils : je ne m’y ferais jamais.

aquarelles
Extraits compte instagram @doodilight.art

K-Society :  Que pense votre entourage de cette passion pour la Corée ? Et vos élèves ?

Doodilight : Hmmm, je suis très seule dans cet amour pour la culture coréenne. Ma grande sœur commence un petit peu à s’y mettre mais je crois que ma passion reste incomprise dans mon entourage en dehors de mon compagnon qui me suis dans toutes mes découvertes.

Mes élèves ne connaissent pas du tout mon côté artiste, c’était aussi le but de ce pseudo. Je ne pense pas être prête à leur montrer mon travail. J’aurais trop peur de leur jugement.

K-Society : Comment choisissez-vous votre prochain sujet et combien de temps pour réaliser une aquarelle ? Quelles sont les étapes ?

Doodilight : Sur mon téléphone, j’ai un dossier énorme rempli de futurs modèles. Lorsque j’ai fini un tableau, mon chéri choisi dans ce dossier le prochain sujet. D’ailleurs il ne faut pas hésiter à me proposer des modèles pour remplir ce dossier.

il ne faut pas hésiter à me proposer des modèles

K-Society : Auriez-vous des conseils « aquarelle » pour les jeunes artistes ?

Doodilight : L’aquarelle ce n’est pas aussi difficile que ce que l’on veut vous faire croire. Il faut se lancer et laisser l’eau faire le travail. Accepter ses imprécisions et ne pas oublier qu’avec un peu d’eau et de l’essuie-tout tout est réparable !

K-Society : Vos 3 aquarelles favorites et pourquoi ?

Doodilight : Mon portrait de Ji Chang-wook de la série The Sound of Magic avec les bulles et le papillon, car j’aime l’ambiance apaisante et la bienveillance qui s’en dégage.

Mon portrait plein de rage de Taec-yeon dans le film Hansan : Rising Dragon car j’aime dessiner les émotions et c’était la première fois que je dessinais de la colère. J’ai adoré ça, c’était très libérateur !

aquarelle

Enfin, si je devais en choisir un autre, ce serait mon tableau de Min Nam-koong dans My Dearest lorsqu’il est épuisé sur la plage avec son épée pleine de sang plantée dans le sable. Si je dois juger objectivement une de mes aquarelles sur la technique je pense que celle-ci est la plus réussie.

my dearest

K-Society :  Où peut-on vous retrouver sur les réseaux sociaux ?

Doodilight : Mon compte principal est @doodilight.art sur Instagram, mais je suis aussi sur facebook, tiktok et twitter sous le nom de doodilight.

K-Society :  Un message pour nos lecteurs ?

Doodilight : Merci d’aimer les k-dramas autant que moi, c’est agréable de savoir que l’on n’est pas seule dans sa folie.
Vous aussi vous êtes fan de ce magazine ?

N’hésitez pas à allez la suivre sur les réseaux sociaux. Les oeuvres sont en vente donc si vous trouvez votre bonheur contactez la en MP !
Et si vous avez d’autres artistes dans l’univers « K-Drama » que vous aimeriez retrouver en interview, dîtes le nous en commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Les derniers articles

Zen Market

[ESSAI] – ZenMarket – Le Japon à portée de clics

0
Aujourd’hui, nous allons vous partager votre experience (plutôt positive) concernant l’achat sur la plateforme ZenMarket. Mais d’abord, c’est quoi ZenMarket ?« ZenMarket - Votre intermédiaire d’achat...
Line-up Mars 2024

K-Dramas : Line-Up Mars 2024